mardi 6 janvier 2009

Attrapeur de rêves

Cela faisait longtemps que je voulais en ramener un à la maison et puis c'est comme si j'attendais que cet objet me parle.

C'est ainsi que finalement je n'en avais jamais trouvé un qui me parle plaise jusqu'à présent.

J'ai bien failli craqué en Aout dernier sur le marché de Megève quand sur le stand d'un Quebecois qui vendait notamment de la "pisse de caribou", il y en avait un.
J'ai fait le tour 2 fois du marché et finalement nan, rien n'est venu, pas d'envie, de coup de cœur, de "c'est maintenant ou jamais" (je suis très impulsive)

Et puis je me retrouve il y a 15 jours de cela dans une boutique de fringue de fabrication artisanale Indienne, vous savez ces boutiques qui sont parfumées d'encens, et d'ailleurs quand vous entrez dans ce genre de boutique vous êtes sur un petit nuage (sisi j'vous jure que c'était seulement de l'encens !!!), et le voilà je suis revenue avec dans mes bagages :


Je me suis un peu rencardé sur cet objet, ça peut paraitre idiot mais je le trouve magique... enfin pas celui-ci. Malgré le fait que son acquisition m'ai fait très plaisirs, ça n'en reste pas moins un objet de "commerce", et cet attrape rêve est dénué de "pouvoir".

Je me suis un peu renseigner sur leur origine et j'ai compris pourquoi finalement je ne ressentais rien, qu'il était finalement juste joli mais que cet attrape rêve était vide.
Et j'ai décidé d'en fabriquer pour mes enfants, j'ai même trouvé des fiches de travaux pratiques plutôt pas mal fait.

Ça, plus l'explication de texte de je ferais à Eliott et Pierre, je pense que l'on va passer une bonne après-midi bricolage !

D'ailleurs Eliott était assez curieux sur l'objet et il a ouvert de grand yeux quand je lui ai expliqué...

Capteurs de rêves ....

"Dans la culture amérindienne, un capteur de rêves est un objet artisanal appelé asubakatchin composé d'un anneau, et d'un filet lâche. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves. Selon une croyance populaire, le capteur de rêve est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Le capteur de rêves conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour.

Il existe des contes en langue sioux racontant l'histoire de Iktomi, l'araignée à l'origine du capteur de rêves, qui n'est pourtant pas originaire de cette culture (il n'existe même pas de mot dans cette langue pour cet objet). On retrouve désormais le capteur de rêves dans l'artisanat de la plupart des cultures nord-amérindiennes.

Selon la culture huronne, les humains font tous partie du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes. Celui-ci nous suggère des rêves afin que nous puissions mieux nous comprendre. Le rêve est le véhicule qui permet l'échange entre l'Homme et le Grand Esprit. Toujours selon cette culture, le rêve est l'expression des besoins de l'âme. Il est aussi primordial de satisfaire les besoins de l'âme que ceux du corps. Le rêve permet de se libérer. Il assure l'équilibre. Si on écoutait la démarche que les rêves nous proposent, on comprendrait beaucoup mieux les besoins de l'âme.

Le capteur de rêves est utilisé pour aider à contrôler les rêves, dans la mesure où l'on peut contrôler ses pensées, sa vie. À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau. Les plumes représentent L'amour, la douceur et la bonté. On peut aussi insérer sur le filet du capteur, des petits objets précieux, comme une petite pierre de couleur ou tout autre objet qui pour nous est précieux.

Le capteur aide l'enfant à mieux cerner ses idées et permet à l'adulte de vérifier les peurs de l'enfant. Le petit apprend ainsi à faire le tri dans les pensées qu'il veut garder et celles dont il veut se départir."


J'ai trouvé un lien sympa : Fiche pratique

6 commentaires:

  1. preum's
    au debut je me suis dis "bin c'est quoi ce truc qui sert a rien"!
    puis finalement c'est pas con ce truc la!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé pas mal de fiche pratique et vu que tu es du style "mère récup" (comme une certaine personne de ma connaissance) et ça à l'air sympa comme tout à fabriquer, avec la satisfaction au final de capturer les mauvais rêves !

    J'ai lu aussi quelque part que l'enfant ajoute des objets au fur et à mesure qu'il grandi afin de lui donner vraiment son "pouvoir" et que celui-ci devient "porte-bonheur" une fois l'enfant devenu adulte...

    Et au fait depuis quand un truc qui sert à rien c'est nul ??

    ^^

    RépondreSupprimer
  3. héhéhé comme un escargot qui tire la langue par exemple....

    RépondreSupprimer
  4. Voilà par exemple... n'empêche j'aurais du en acheter un, pfffff chui nulle moi des fois :/

    RépondreSupprimer
  5. euh je t'ai mis un message sur fessebouc! .....un truc dont j 'ai très envie......et pis comme chui une sale gosse quand je veux un truc...........JE LE VEUX TOUT DE SUITEUHHH!!!!

    RépondreSupprimer
  6. J't'ai répondu poulette ;)

    MIAM :p

    RépondreSupprimer

T curieux, profite donc pour laisser un message :)